Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 06 février 2012

COMPRENDRE ET SORTIR DU SYSTEME MONETAIRE

SM - Comprendre et Sortir du Système monétaire.jpg

 Le système monétaire repose sur trois éléments :

  • La monnaie = unité de valeur (entre autres choses)
  • Le moyen d’échange = moyen de participer aux échanges, d’accéder au marché et de s’approprier légitimement les produits retirés
  • Largent = notion de valeur marchande, conception individualiste des échanges

Ces trois éléments sont confondus dans le système monétaire mais sont distincts par nature :

  • La monnaie repose sur Largent, mais Largent, hérité du troc, n’implique pas nécessaire l’existence d’une monnaie
  • La monnaie est un moyen d’échange mais tout moyen d’échange n’est pas nécessairement de la monnaie, ne repose pas nécessairement sur Largent et sa logique individualiste et inégalitaire

S’il y a un lien direct et à sens unique entre la monnaie et Largent, ainsi qu’entre la monnaie et le moyen d’échange, il n’y en a pas entre Largent et le moyen d’échange, si ce n’est de manière indirecte via la monnaie.

Le système monétaire présente trois angles d’attaque, ce qui, a priori, permet de l'ébranler de différentes manières, mais une seule permet d’en triompher réellement.

 

Figure 1 :
Conserver la monnaie

  • Si on conserve la monnaie, on conserve Largent et un moyen d’échange, en l’occurrence la monnaie : on ne touche à rien, on ne change fondamentalement rien quoi que l'on fasse par ailleurs.


Figure 2 :

Conserver un moyen d’échange et Largent ou une forme de monnaie

  • Si on désire conserver un moyen d’échange fondé consciemment sur Largent (la notion de valeur), on n’en conçoit pas d’autre que la monnaie sous une forme ou sous une autre : autant ne rien changer car tout changement au niveau des propriétés et du fonctionnement de la monnaie, si tant est qu’il soit possible de le mettre en œuvre, sera contre-nature et catastrophique et obligera à revenir au point de départ, à ce qu’est la monnaie telle qu’on la connaît car elle est telle que l’évolution naturelle, et non la fantaisie, l’a faite.
  • La variante qui consiste à modifier la monnaie, donc à la conserver sous prétexte qu’un moyen d’échange est nécessaire, conduit inconsciemment à conserver Largent, ce qui revient au même.


Figure 3 :
Supprimer la monnaie et par contrecoup tout moyen d’échange, ou vice versa

  • Si le constat de certains méfaits de la monnaie, ajouté à une mauvaise ou à une absence totale d'analyse de ce que sont la monnaie et un moyen d’échange, amène à confondre les deux et, par suite, à abolir la monnaie et à supprimer tout moyen d’échange, ou vice versa, alors la croyance que la notion de valeur marchande est nécessaire pour échanger (Largent) qu’a inculquée la pratique de l’échange monétaire demeure, soit parce qu’elle n’a pas été identifiée comme la base de la monnaie et est à la base du « nouveau » mode d’échange (troc, SEL), soit parce qu’aucun moyen d’échange ne véhicule et n’inculque une autre logique aux hommes, lesquels continuent de raisonner au fond d’eux-mêmes comme auparavant, quel que soit le système économico-politique en place (rationnement, partage). Les contradictions internes, la naïveté et l'anachronisme des solutions envisagées discréditent leurs auteurs ou condamnent toute expérience à l’échec. Le système reste monétaire ou le redeviendra sous la pression de Largent, car une « société » développée a besoin d’un moyen d’échange, et la monnaie est celui qui répond à Largent.


Figure 4 :
Anéantir Largent en adoptant un moyen d’échange autre qu’une monnaie

  • Un moyen d’échange servant à attester la Citoyenneté et rendant les Citoyens égaux dans le droit d’accéder au marché ne repose plus sur la notion de valeur, éradique Largent et par-là même la monnaie. Il n’y a pas d’autre alternative pour sortir du système monétaire puisque les autres figures apprennent qu’il faut, pour cela, disposer d’un moyen d’échange qui ne repose pas sur Largent et ne soit donc pas de la monnaie. Par ailleurs, Largent est condamnable en tant que pierre angulaire de l’inégalité, et la monnaie, en tant matérialisation et extériorisation des droits. Sortir du système monétaire implique d’adopter un moyen d’échange égalitaire et de ne plus faire dépendre les droits des Citoyens d’autre chose que de leur Citoyenneté elle-même.

00:27 Écrit par Philippe Landeux dans 5. SCHEMAS, 6. MON BLOG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer |

Écrire un commentaire