mercredi, 25 janvier 2012

PAROLE DE TRAITRE : Attali, encore lui

Dans une émission sur France 24 (date ?), Jacques Attali a une fois de plus joué à merveille son ignoble personnage, quoique de Judas il soit passé à celui de Thénardier.

« Quand les démocraties s’endettent, il faut payer le prix, c’est-à-dire qu’il faut rembourser, et on a beau manifester, la dette elle est là, on l’a faite de façon démocratique, si on veut bien croire en la démocratie, il faut la rembourser [La journaliste : ... par des erreurs passées, par des erreurs originelles] ... des erreurs originelles que les peuples portent parce que démocratiquement ils ont élu et/ou réélu les gens qui ont augmenté cette dette. »

 Attali.jpg

Nous sommes en démocratie, donc tout ce que font les élus relève de la responsabilité des peuples. Mais de qui se moque ce .... grrr ? Qu'il fasse croire à d'autres que nous sommes en démocratie ! Tous les philosophes politiques savent qu'un système "représentatif" n'est pas démocratique, que les élus confisquent la souveraineté nationale à leur profit et celui des puissants. Laisser au peuple le droit d'élire des gens qu'il n'a pas sélectionnés et sur l'action desquels il n'a aucun contrôle, ce n'est pas consacrer la souveraineté du peuple mais l'asservir souverainement. Le peuple n'est là que pour légitimer ses oppresseurs qui le trompent et pour être insulté quand il n'est pas dupe. Nous n'avons pas oublié le référendum de 2005 ni comment les députés nous ont trahis en 2008. Nous savons tous que, pour les élus, les promesses qu'ils font n'engagent que ceux qui y croient. Et Attali qui le sait mieux que quiconque a le culot d'accuser les peuples d'être responsables, non pas de l'incurie des politiques, mais de leurs manigances ! Et il ne craint pas d'insulter notre intelligence pour venir nous rançonner encore ! Il mérite bien ses 30 deniers !

12:15 Écrit par Philippe Landeux dans 6. MON BLOG, 9.2. PAROLES DE TRAITRES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer |

jeudi, 17 mars 2011

ATTALI : l'anti-France en action

« A quoi sert-il  de parler des « racines » d’un pays, comme le fait le Président de la république et toute la droite,  sinon à donner, implicitement ou explicitement, à ceux qui s’y rattachent  un droit de propriété sur le pays, ou au moins une priorité sur les autres ? (…) C’est aussi une dérisoire manigance pour minimiser le formidable héritage des Lumières, qui commencent d’ailleurs en France au 12ème siècle, avec l’arrivée, par des traducteurs juifs, de textes musulmans porteurs de la pensée grecque.
C’est de tout cela qu’il faut être fier. C’est cela qui fait la grandeur de ce pays. »

Jacques Attali

à propos de l’identité française

(vu sur fdesouche.com)

Les Juifs sont chez eux en Israël, les Arabes et les Noirs sont chez eux en Afrique, les Asiatiques en Asie, etc., mais il ne faudrait pas avoir l'idée "nauséabonde" que les Européens, les Blancs, sont chez eux en Europe, et les Français, chez eux en France. Perdu ! monsieur Attali, vous n'avez pas dit "Jacques a dit" et vous serez pendu pour haute trahison.

Complément

« La clé, je crois, de la raison d’être, de la raison de la survie du peuple juif, c’est la capacité de faire en sorte que les enfants soient juifs. »

http://www.dailymotion.com/video/xgichr_a-qui-profite-l-antiracisme_news

« Je crois qu’il est très important d’admettre, et c’est en tout cas ce que moi je défends beaucoup, mais ce n’est pas le sujet de ce livre, c'est qu'un pays, c’est un hôtel, c’est un endroit qui doit être capable d’accueillir les investissements, les chercheurs, les innovateurs et ceux qui ont envie de travailler, et ce n’est pas forcément des Bac +5, cela peut être des Bac -3 qui ont une énergie, une volonté, et donc tous les grands pays aujourd’hui, sauf le Japon et la Corée qui sont des cas particuliers, intéressants, qui vraiment refusent les étrangers, tous les autres envoient des gens partout à travers le monde pour faire venir les talents. Et quand on dit en France, ou certains disent, "il y a trop d’étrangers, les Français ne se sentent plus chez eux", on donne un signal épouvantable à tous ceux qui ont envie de venir apporter leur talent… »

http://www.dailymotion.com/video/xi9avg_attali-un-pays-c-est-un-hotel_news

Je n'ai pas retrouvé le vidéo dans laquelle Attali déclare que seuls les juifs peuvent être considérés comme des êtres humains au sens propre.

09:08 Écrit par Philippe Landeux dans 6. MON BLOG, 9.2. PAROLES DE TRAITRES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : attali, traître |  Facebook | |  Imprimer |

mardi, 01 mars 2011

BHL : PETITES INSULTES ENTRE AMIS

"Il y a quelque chose qui s'appelle le racisme, en France. On a créé SOS Racisme il y a 26 ans, ça ne s'est pas arrangé depuis. La France reste un pays très profondément (raciste). Et ce n'est pas le débat, ce n'est pas la création d'un ministère de la nationalité, heu... de l'immigration et de l'identité française, et ce n'est pas le débat sur l'islam aujourd'hui qu'on lance pour courrir derrière Le Pen , puisque je ne sais plus qui a dit ça, mais il a raison, il ne faut plus l'appeler Marine, mais Le Pen parce que c'est son nom, ce n'est pas tout ça qui va arranger les choses."

Bernard Henri Levy

Canal +, 1er mars 2011

 

http://rutube.ru/tracks/4158169.html?v=9f69620e158689ebf0...

18:23 Écrit par Philippe Landeux dans 9.2. PAROLES DE TRAITRES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bhl, insultes, france, racisme |  Facebook | |  Imprimer |

mardi, 23 novembre 2010

Houria BOUTELDJA... MDR

Dans Riposte Laïque, Myriam Picard signe un article excellent, comme d'habitude, sur Houria Bouteldja, porte-parole du PIR le mal nommé. (Car PIR signifie Parti des Indigènes de la République. Or ces prétendus indigènes, synonyme d'autochtones, sont en réalité d'origine étrangère, ce que les Grecs appelaient des métèques ; ils devraient donc s'appeler les Métèques De la République, les MDR, ce que d'aucuns pourraient confondre avec "Mort de rire".)   

« Voilà ce que déclarait la préférée de Taddéi, dans un article paru en 2006, dans une revue animée par la sociologue Christine Delphy (Indigène de la République de l’époque), "Nouvelles Questions Féministes" :

« Demain, la société toute entière devra assumer pleinement le racisme anti-Blanc. Et ce sera toi, ce seront tes enfants qui subiront çà. Celui qui n’aura rien à se reprocher devra quand même assumer toute son histoire depuis 1830. N’importe quel Blanc, le plus antiraciste des antiracistes, le moins paternaliste des paternalistes, le plus sympa des sympas, devra subir comme les autres. Parce que, lorsqu’il n’y a plus de politique, il n’y a plus de détail, il n’y a plus que la haine. Et qui paiera pour tous ? Ce sera n’importe lequel, n’importe laquelle d’entre vous. C’est pour cela que c’est grave et que c’est dangereux ; si vous voulez sauver vos peaux, c’est maintenant. Les Indigènes de la République, c’est un projet pour vous ; cette société que vous aimez tant, sauvez-là… maintenant ! Bientôt il sera trop tard : les Blancs ne pourront plus entrer dans un quartier comme c’est déjà le cas des organisations de gauche. Ils devront faire leurs preuves et seront toujours suspects de paternalisme. Aujourd’hui, il y a encore des gens comme nous qui vous parlons encore. Mais demain, il n’est pas dit que la génération qui suit acceptera la présence des Blancs ».

La suite sur Riposte Laïque

Cette Houria est trop bonne ! Elle est gentille parce qu'elle consent à parler aux Français pour leur conseiller texto d'accepter tout de suite la supériorité des Arabes et de se soumettre volontairement à l'Islam avant qu'ils n'y soient contraints par la force.

Il est vrai que telle devrait être la conséquence fatale de l'immigration-invasion que subit la France avec l'aval de ses "élites". Mais ne vend-elle pas un peu vite la peau du Peuple français ?


03:16 Écrit par Philippe Landeux dans 6. MON BLOG, 9.2. PAROLES DE TRAITRES | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer |

samedi, 20 novembre 2010

Martin HIRSCH décroche la palme

Martin Hirsh, ancien président d’Emmaüs France, président de l’Agence du service civique et ancien  Haut-commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté, a tenu les propos suivants en réaction aux propos d’Eric Zemmour sur le prénom de Rokhaya Diallo :

La vraie intégration, c’est quand des catholiques appelleront leur enfant Mohamed.(Emission “Le news show” sur Canal Plus, 1er juillet 2010, signalé par Fdesouche)

20:53 Écrit par Philippe Landeux dans 6. MON BLOG, 9.2. PAROLES DE TRAITRES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer |

Azouz BEGAG démasqué

Ex-ministre délégué à la promotion de l’Egalité des chances sous Sarkozy, chercheur au CNRS (université Rennes-II), Azouz Begag se signale régulièrement par des propos qui, venant d'un Français, seraient de la pure trahison.

« Le meilleur moyen de servir les intérêts de l’Algérie est de former et soutenir une nouvelle génération d’hommes politiques issus de l’immigration algérienne en France, afin de les propulser à l’Assemblée nationale où ils pourront voter des lois favorables à l’Algérie ! » (El-Khabar, 31 octobre 2010, signalé sur Fdesouche)

Deux semaines plus tard, dans le Monde, il a le front de blâmer le gouvernement de ne pas faire place aux hommes issus de l'immigration en déplorant que la «diversité» en politique ne s’incarne qu’au travers de femmes d’origine immigrée qui « ont une meilleure image que les hommes ». (18 novembre 2010, le Monde, signalé sur Fdesouche)

Cela dit, Begag ne veut faire pour l'Algérie que ce que d'autres font déjà qui pour Israel qui pour l'Europe qui pour les USA ! Peut-être la France aura-t-elle un jour des dirigeants qui se préoccuperont plus, si ce n'est uniquement, de son sort et de celui des Français.

 

 

20:37 Écrit par Philippe Landeux dans 6. MON BLOG, 9.2. PAROLES DE TRAITRES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : azouz, begag, traitres |  Facebook | |  Imprimer |