Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 07 décembre 2011

PENSEE DU JOUR : la multi-tartufferie

Le multiculturalisme est un non-sens fondé sur un double paradoxe.

Les cultures autres que régionales passent pour différentes parce qu'elles sont effectivement étrangères. Le multiculturalisme consiste donc à prétendre que des cultures étrangères sont une composante de la culture nationale, que ce qui est d'ailleurs et d'ici, que ce qui est différent est pareil. Première absurdité.

Le multiculturalisme fait la promotion de la diversité par crainte que la différence soit en elle-même le motif d'un rejet. Or le rejet vient au contraire du fait que les intéressés n'assument pas leur différence, qu'ils veulent le beurre et l'argent du beurre. Plein de compassion pour les autres, le multiculturaliste finit par haïr les siens, par nier leur existence et leur culture. Il croit prévenir le rejet des autres en cassant le référentiel. Sans "Nous" il n'y a plus d' "Eux". Le multiculturalisme conduit ainsi à détruire l'originalité nationale au nom du respect des cultures étrangères. Deuxième absurdité.

En fait, le multiculturalisme n'est qu'une succession d'incohérences. D'un côté il rejette l'assimilation au nom d'un soi-disant droit à la différence, de l'autre il dénonce comme une stigmatisation la prise en compte desdites différences. D'un côté il prône la différence, de l'autre l'uniformisation. D'un côté il condamne la colonisation, de l'autre il applaudit l'immigration. D'un côté il veut l'intégration des immigrés, de l'autre il met tout en oeuvre pour qu'ils ne s'intègrent jamais et n'en aient ni le besoin ni l'envie. D'un côté il affirme que les races n'existent pas, de l'autre il racialise tout et voit du racisme partout. D'un côté il vante la diversité et le black blanc beur (seraient-ce des races ?), de l'autre il exalte le métissage (sans races ?). Tout ce qu'il dit et fait aboutit systématiquement au résultat inverse et lui donne l'occasion de dire et faire le contraire.

Écrire un commentaire