Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 31 mai 2014

PENSEE DU JOUR : récapitulatif

Des Citoyens sont égaux en Devoirs et en Droits, égaux dans le devoir de participer à la vie de la Cité, selon ce qu’elle considère comme une participation ; et égaux dans le droit de profiter des bienfaits de leur Cité, donc dans le droit d’accéder au marché, d’y accéder librement du fait d’être Citoyens, ce droit étant donc conféré par la Citoyenneté elle-même, et non par des unités de quelque nature que ce soit. Hors de cette Égalité, la seule possible, il n’y a ni Devoirs, ni Droits, ni Citoyenneté, ni Société... ni Révolution.

Dès lors, quiconque prétend que certains méritent plus que d’autres ou que la société doit apporter à chacun selon ses besoins envisage, de fait, de mesurer et de limiter différemment, selon les individus, le droit d’accéder au marché, donc d’assujettir ce droit à un système d’unité, donc de le rendre étranger et extérieur à la Citoyenneté. Quiconque raisonne ainsi nie les droits du Citoyen au nom de la soi-disant valeur des choses ; il sacrifie la logique sociale à la logique capitaliste ; il reproduit le système monétaire et perpétue l’inégalité.

En somme, quiconque ne se bat pas pour l’Égalité bien comprise défend Largent en dernière analyse ; c’est un capitaliste et un contre-révolutionnaire.

Écrire un commentaire