Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 12 juin 2014

PENSEE DU JOUR : internationalisme

Il n’y a pas d’internationalisme sans patriotisme. Un patriote prône la souveraineté des peuples et des nations, et la fraternité entre eux. L’internationalisme actuel, sans patriotisme, contre les nations, est plus qu’un mot creux ; c’est le masque altruiste des traîtres à leur peuple et des fléaux de l’humanité.

Commentaires

Pas d’internationalisme sans nationalisme.
L'amour de la nation est différent de l’amour de la terre de nos pères, la patrie. Croire en la nation, c'est un peu donner du crédit aux maîtres qui l'ont institués.
Souveraineté des peuples et des nations,l'histoire nous montre que c'est soit l'un soit l'autre. Aujourd’hui juridiquement il y a l’intérêt individuel inférieure à l’intérêt collectif, lui même inférieur à l’intérêt général ( entendre ici national). Car la nation doit briller même si c'est du sang du peuple qu'elle s'astique... Dur paradoxe, la nation peut elle être fidèle à cette article : Article 34. - Il y a oppression contre le corps social lorsqu'un seul de ses membres est opprimé. Il y a oppression contre chaque membre lorsque le corps social est opprimé.

Écrit par : Trunks | mercredi, 18 juin 2014

Répondre à ce commentaire

nation, patrie, société, c'est la même chose, sauf à jouer sur les mots. Or il n'y a pas de société sans Egalité. Comme le système monétaire est par nature inégalitaire, nous ne sommes pas en société, pas plus qu'en démocratie. Le but, c'est précisément d'instaurer l'Egalité qui, par définition, cimentera la société, fortifiera nation et patrie, donnera du sens à la souveraineté du peuple et à la souveraineté nationale.

Écrit par : Philippe Landeux | mercredi, 18 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Effectivement sauf à jouer sur les mots.
Je partage votre avis de l'abolition du systèmes monétaires pour les citoyens et encore plus d'adosser la valeur travail sur la monnaie international, quelle belle transition vers un monde solidaire,en paix et aux mains de tous ceux qui lui donnent vie, du moins si on ne joue pas sur les mots.
Orwell comme d'autres m'ont appris que les mots servent à penser et quand on a pas le même dictionnaire c'est parfois difficile.
La double pensé et la nov-langue nous limite parfois.

Écrit par : Trunks | mercredi, 18 juin 2014

"adosser la valeur travail sur la monnaie internationale" je ne vois pas de quoi vous voulez parler. Dans mon système, il n'y a plus de valeur marchande, donc plus de monnaie sous aucune forme.

Écrit par : Philippe Landeux | jeudi, 19 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Autant pour moi, vous aviez extrapolé sur le plateau de Meta Tv, pour échanger à l'international, adosser notre production à une monnaie pour se type d’échange.

Écrit par : Trunks | vendredi, 20 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Ha oui, effectivement, à l'extérieur de la Cité, si le reste du monde est toujours monétaires, l'échange doit nécessairement être monétaire. Mais cela ne veut pas dire que la Cité fonctionne en interne avec une quelconque monnaie. C'est exactement comme le corps humain plongé dans un monde monétaire.

Écrit par : Philippe Landeux | vendredi, 20 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire