Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 18 septembre 2011

PENSEE DU JOUR : halal

On est ce que l'on mange. Quand, petit à petit, on nous impose le halal partout, que veut-on que nous devenions ? Que devient la France ?

Envoyé Spécial du 16 février 2012, France 2 : "100% de l'abattage est halal en Ile-de-France". C'est donc officiel, on mange halal sans le savoir. On cautionne l'égorgement à vif des animaux et on paye tribu à l'islam. La France s'islamise en silence. Pourtant, personne ne pourra dire qu'il ne savait pas.

20:00 Écrit par Philippe Landeux dans 6. MON BLOG, 7.1. PENSEES DU JOUR | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

Ah oui? J'aimerais bien voir où le halal est imposé tiens... Je trouve normal qu'il y ait des restaurants halal en France, tout comme je trouve normal qu'il y en ait de plus traditionnels, c'est simplement une réflexion de la mixité culturelle de la France, que je considère comme une vraie richesse.

Écrit par : Fofita | dimanche, 18 septembre 2011

Répondre à ce commentaire

Le halal - ainsi que le casher - est illégal, aux yeux des lois françaises et européennes, de par sa forme d'abattage sans étourdissement. Pourquoi le législateur laisse-t-il ainsi violer la loi ? Pourquoi permet-il, au contraire, que le halal se répande partout, que les abattoirs généralisent cette forme illégale d'abattage pour n'avoir pas à doubler leurs infrastructures et éviter les plaintes ? Comment peut-on accepter que les consommateurs en mangent sans même le savoir et financent le culte musulman malgré eux ? Car une partie du prix des produits halal va au culte musulman. Quand on sait qu'on achète halal, pourquoi pas. Mais quand on ne le sait pas ?

Le halal ne me dérange pas d'un point de vue religieux. Chacun peut bien croire ce qu'il veut. Mais quand une pratique est illégale parce que barbare, une religion qui la défend se déshonore. Le respect, ça ne s'exige pas, ça se mérite. Sous ce rapport, l'islam a des efforts à faire. Il serait temps qu'il comprenne que la laïcité, en France, ne signifie pas tolérance mais discrétion.

Écrit par : Philippe Landeux | lundi, 19 septembre 2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire