Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 21 septembre 2011

11 SEPTEMBRE 2001 : la Vérité est ailleurs

 "Qui ne peut attaquer le raisonnement
attaque le raisonneur."

Paul Valéry

11 septembre 2011
Réponse aux rédacteurs de Riposte Laïque

Je viens de lire les titres des articles de Riposte Laïques sur le 11 septembre 2001 (n° 215). Je n’ai pas pu aller plus loin, j’en suis tombé de ma chaise.

Tous mes articles attestent que je ne suis pas de ceux qui nient le danger islamiste en France bien que j’aborde la question sous l’angle de la francité et non de la laïcité, le problème étant plus l’immigration massive et non assimilée que la religion. Je n’ai pas besoin du 11 septembre 2001 et d’un crime commis aux USA pour connaître mes ennemis en France. J’en ai d’autant moins besoin que le 11 septembre fut à l’évidence une mystification.

Je n’entre pas dans la question de savoir qui a commis ces attentats… nous ne le saurons peut-être jamais avec exactitude. Ce qui, en revanche, est évident, c’est que des attentats d’une telle envergure n’ont pu être commis par des ploucs ne sachant pas même piloter et sans une complicité d’une partie de l’administration américaine.

Qui peut soutenir que cette administration n’est pas capable de mentir ? N’est-ce pas elle qui a inventé des armes de destruction massive pour envahir l’Irak ? Qui peut douter qu’une administration soit capables des pires saloperies, même aux dépens de son propre peuple ? Les manipulations, les simulations, les leurres, les diversions, la désinformation sont le lot quotidien de tous les services secrets du monde depuis la nuit des temps ! Alors, écarter l’idée que l’administration américaine ne peut pas avoir trempé dans des attentats ayant visé l’Amérique sous prétexte que ce serait trop horrible, trop cynique, que c’est impensable pour un honnête homme, n’est pas un argument. Il n’y a rien d’impossible, et, pour ma part, c’est certain.

Un autre argument m’a scié sur place. Il est vrai que beaucoup de thèses attribuent aux sionistes une grande responsabilité dans ces attentats. (Pour les pauvres « goys » qui ne savent pas ce qu’est un sioniste, c’est un partisan inconditionnel d’Israël, israélien ou non, juif ou non, qui, comme DSK, se lève tous les matins en se demandant comment il peut lui être utile, qui fait d’Israël la priorité absolue, chante ses louanges à longueur de journée, couvre ses crimes, nie ses erreurs, et traite d’antisémite tout ce qui bouge.) La réplique consiste à dire qu’une telle idée est antisémite, donc, par définition, infondée, tant il est vrai que les sionistes sont des anges. Personne n’est parfait, mais, eux, si ! De vrais Bisounours ! Alors, je ne sais pas si les sionistes sont dans le coup, mais un tel argument est grotesque. J’ajoute que fermer la bouche à quiconque parle de sionisme sous-prétexte que le sionisme n’existe pas en atteste au contraire l’existence et la puissance. 

Qui, par ailleurs, est encore dupe des médias officiels ? Nous savons tous, nous, ici, sur le Net, qu’ils déforment tout, qu’ils mentent comme ils respirent, qu’ils sont aux mains des puissances financières. Pourquoi diraient-ils la vérité dans le cas présent ? Pourquoi devrions-nous écouter ces traîtres ? Ce sont les mêmes qui nous fourguent l’Europe, l'Euro, l’immigration, l’islam, le métissage, et j’en passe. Quand TF1, France 2, le Monde, Libé ou le Nouvel Obs disent un truc, il y a gros à parier que la vérité est tout autre. Il y a longtemps que la mention « Vu à la télé » ne m’en impose plus !

J’en viens aux aspects techniques. Je ne suis pas un expert du 11 septembre, mais, enfin, j’ai des yeux et un peu de bon sens.

Les U.S.A. sont la première puissance militaire du monde… et il n’ont pas un chasseur pour protéger New York ! Ou ils sont plus faibles qu’on ne croit ou il s’est passé des choses bizarres !

wtc7wtc61.jpg

De la belle ouvrage, isn't it !

On nous dit que les tours se sont écroulées suite à l’impact des avions et des incendies qui en ont résulté. Et la tour 7, celle de la CIA à côté, elle n’a pas été touchée et s’est écroulée aussi. On nous dit qu’un incendie en est là aussi la cause. Vous l’avez vu tomber ? Il est tombé droit, comme scié à la base par l’opération du Saint Esprit (vidéo). Je m’étonne qu’à Riposte Laïque on croit ainsi aux miracles. Pour info, un immeuble en acier ne s’effondre pas, même s’il crame de fond en combles. Pardon, il est vrai que les Twin Towers ont depuis prouvé que c’était possible, même en brulant moins d'une heure sur quelques étages. Seul problème, il est visible qu’elles ont elles aussi été dynamitées. Mais, sans doute, les multiples déflagrations qui s’observent des dizaines d’étages plus bas que les parties supérieures déjà effondrées sont-elles dues elles aussi à l’opération du Saint Esprit. Les innombrables témoins qui les ont entendues furent sans doute victimes d’hallucinations auditives collectives ! Et les poutres d’acier qui volent sur des centaines de mètres (ou des dizaines, ce qui est déjà beaucoup) pour s’encastrer dans les immeubles voisins sont un autre prodige de la journée !

WTC-Jones19mar0613.jpg

Et des explosions comme ça, il y en a tout le long !

En vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=JV_ReBFRdLM

Vous avez vu ce qu’il reste des tours ? Rien. Admettons que les paliers se soient effondrés les uns sur les autres et à la vitesse de la chute libre. Admettons, quoique ce soit déjà admettre le coup de la marmotte ou de la chauve-souris. Mais où est passé le cœur en fer, l’armature centrale, ces centaines de poutres et ces milliers de tonnes d’acier ? Que les parties tendres tombent, pourquoi pas ! Mais la tige centrale ! elle devrait être dressée vers le ciel sur des centaines de mètres. Imaginez une brochette : vous appuyez sur la viande, il reste la pique. Là, des poutres maous costauds, capables de maintenir un immeuble de 400 m droit comme un « i » en plein ouragan disparaissent comme de la guimauve. (Le peu qu’il en reste dépasse du sol de quelques mètres et est taillé en biseau.) C’est d’autant plus étonnant que, quand les avions percutent les tours, elles ne bronchent pas d’un pouce. C’est du solide… on croyait du moins !

colonne.JPG

Je suis bête, tout est du à la fournaise. Mais quelle fournaise ? La fumée noire qui s’échappe des tours est le signe que le feu manque d’air. Un pompier signalait qu’il pouvait l’éteindre avec une lance. Mais admettons qu’il ait fait aussi chaud que dans un haut fourneau. Les avions disparaissent. Les tours disparaissent. Mais on retrouve les papiers du pirate. Là, on nous prend vraiment pour des jobards !

Et le Pentagone…. Sur les premières photos (désolé, les films des caméras de surveillance alentour ont été confisqués !), vous voyez l’empreinte d’un avion  sur la façade, la moindre trace au sol d’un crash ? Non, y pas ! Le trou n’est pas assez grand pour un avion de ligne. Il n’y a d’ailleurs aucun impact de réacteurs. Ceux-ci ne sont pas passés à travers le mur et ils n’ont pas davantage été retrouvés dehors. Volatilisés. Encore un coup de David Copperfield ! Les ailes non plus n'ont laissé aucune trace : elles n'ont pas cisaillé le mur sur 40 m de largeur comme elles auraient du le faire pour entrer dans le bâtiment, elles ne sont donc pas passées à travers, et il n'y a pourtant aucun débris d'avion digne de ce nom à l'extérieur. Pour couronné le tout, il n’y a aucun vestige d’avion à l’intérieur même du Pentagone. Les experts ont expliqué qu’il s’était vaporisé sous l’effet… de la chaleur. Ils manquent vraiment d’imagination ! Quoique !

Pentagone - premiers-secours1_moyenne.jpg

Façade du Pentagone avant effondrement. Par quelle fenêtre l'"avion" est-il rentré ? Quel coquin !

Vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=36MrxJKFnjQ&feature=re...

Les autorités ont remis les cendres des victimes (des soi-disant passagers du soi-disant avion) à leurs parents et ont déclaré à ces derniers qu’elles avaient été identifiées grâce à leurs empreintes génétiques et digitales. C’est moi, ou je rêve ! Il a fait soi-disant tellement chaud dans le Pentagone que l’avion s’est sublimé… mais les corps des passagers, eux, et même des objets personnels ont été retrouvés. Comment est-ce possible ? Car il va de soi que des empreintes digitales ne peuvent être prélevées que sur des corps ou du moins des membres intacts. Or il faut croire que les autorités n’en avaient pas puisqu’elles ne les ont pas remis aux familles qu’elles n’ont d’ailleurs pas appelées pour identification. Pourquoi envoyer des cendres, s’il y avait les corps ? Comment des cendres ont-elles pu être identifiées et distinguées, puisque c’est ce qu’il a fallu arriver à faire en l’absence de corps ? Mais, au fond, ces cendres peuvent être n’importe quoi. Il me semble donc que, sans être un conspirationniste, donc un négationniste, donc un méchant antisémite (admirez le raccourci !), la logique laisse deux options : soit les autorités n’avaient pas de corps et ont envoyé n’importe quoi aux familles pour qu’elles fassent leur deuil, ce qui est déjà dégueulasse, soit les victimes (bien réelles) ont été exécutées et escamotées ailleurs, les autorités ayant envoyé aux familles les cendres des corps ou de n’importe quoi d’autre, ce qui est criminel, et le mot est faible. Comme il n’y avait manifestement pas d’avion de ligne dans le Pentagone, que les victimes ne sont pas mortes dans ce simulacre de crash, trancher la question est élémentaire cher Watson ! Quant à savoir ce qui s’est réellement passé au Pentagone le 11 septembre 2001, cela importe finalement moins que ce qui ne s’est pas passé.

(J’apprends que certains parents ont reçu des corps intacts mais lardés de coups de couteau. Ces victimes n’ont pas brûlé dans le brasier dans lequel l’avion s’est vaporisé ! Où étaient-elles alors ?)

Et l’avions qui s’est écrasé dans la cambrouse ! Il y a eu un truc, c’est sûr, il y avait un gros trou et des machins autour, mais pas le moindre débris d’avion, pas le moindre corps. Walou, nada, peau d’zob ! Les secouristes se demandaient ce qu’ils faisaient là. Les journalistes étaient dépités : il n’y avait rien à charogner !

Vol 93 - n2156shanksvillecraterxwr1.jpg

Mais puisqu'on te dit qu'il y a un avion, celui du vol 93 !!! Arrête de conspirer, ouvre les yeux !

Et en vidéo, ça donne quoi ? http://www.youtube.com/watch?v=rUzrHHDu96U

Peu de gens le savent, mais, ce jour-là, un incendie s’est également déclaré à la Maison Blanche. Coïncidence ? En attendant, comme aucun avion ne s’est écrasé dessus, le fait a été soigneusement occulté. « Ils » ne pouvaient quand même pas dire : « On avait tout préparé, mais, c’est con, il est pas venu ! ». Dans le même registre, une journaliste anglaise annonçait péremptoire que la tour 7 s’était effondrée… et elle montrait New York, indiquait l’endroit d’où montait la fumée des ruines. Problème, cette fumée n’avait rien à voir avec la tour 7 qui, elle, était toujours là et visible à l’écran. « Oups ! J’ai cafeté à l’insu de mon plein gré, qu’elle a du se dire, je vais me faire engueuler ! » (vidéo)

Des détails incohérents comme ça, il y en a des stocks. Rien ne colle si on prend la peine de s’interroger au lieu de tout gober. Ou plutôt, tout va dans le même sens : celui de la plus grande et de la plus affreuse manipulation de tous les temps.

Il est amusant ou consternant, c’est selon, d’entendre les défenseurs dociles de la thèse officielle et scabreuse d’attentats islamistes accuser leurs détracteurs d’être des « conspirationnistes », des « complotistes », de les voir s’acharner à leur coller une étiquette péjorative pour les décrédibiliser. (Cette méthode ne vous rappelle rien ?) Alors quoi ? On peut faire et raconter n’importe quoi du moment qu’on est le premier à crier au loup ? Il suffit de monter un complot de toutes pièces pour donner le change sur sa propre conspiration ? Car il y a eu complot. Un événement d’une telle envergure est un complot, quels que soient ses instigateurs et ses instruments. Il n’est pas plus « conspirationniste » de douter du récit officiel des événements que de l’adopter, puisqu’il est, lui aussi, la version d’un complot, une version littéralement incroyable qui arrange les affaires de beaucoup de monde, qui les arrange même un peu trop à mon sens !

Le B. A. BA de toute enquête commence par la question « A qui profite le crime ? ». Je veux bien que des islamistes soient assez tarés les uns pour se suicider, les autres pour comprendre après coup les conséquences de leurs actes. Mais, enfin, qui a tiré les marrons du feu des tours jumelles ? Les pays « arabes » qui en ont pris plein la gueule depuis, ce qui était à prévoir, ou les Américains (financiers, pétroliers, industriels de l’armement, etc., en commençant par le récent propriétaire des tours) qui, avec ce prétexte, ont mis la botte sur le moyen orient ?

Après celle du profit, la question des moyens. Qui avait la capacité d’organiser dans le secret des attentats de cette envergure, de détourner ou de faire croire au détournement simultané de cinq (?) avions, de faire écraser avec précision des avions après qu’ils aient suivi une trajectoire impossible à réaliser même pour des pilotes chevronnés, de planifier la démolition et l’effondrement sans bavure des plus grandes tours du monde, d’immobiliser l’armée de l’air, de trouver comme on sort d’un chapeau toutes les pièces d’identité des kamikazes, d’effacer les pièces à conviction dans les plus brefs délais, de cacher les éléments et les faits, de faire taire les témoins gênants (tous les témoins directs), de retarder la mise en place d’une commission d’enquête, d’en entraver la marche et de lui dicter les conclusions auxquelles elle doit parvenir ? Qui ? Une bande de Pieds Nickelés ? Un barbu au fond de sa grotte à des milliers de kilomètres de là ? Et pourquoi pas le Père Noël sur son traîneau !

La thèse officielle est débattue et battue en brèche aux Etats Unis. Il me semble que plus de la moitié des Américains n’y croient plus. Mais, en France, alors même que les Français ne sont pas concernés, si ce n’est de manière indirecte, elle est érigée en dogme. Et par qui ? Par ceux qui nous vantent l’Europe en train de s’écrouler comme le meilleur des mondes, qui nous vendent l’immigration invasion comme « une chance pour la France », qui se couchent devant l’islam au nom du multiculturalisme et de l’antiracisme, qui transforment tout en Enfer au nom de bons sentiments, qui portent partout la guerre au nom de la paix, de la Liberté et de la démocratie, qui, par contre, dénoncent les vrais démocrates en France comme des populiste, les patriotes comme des fascistes, bref, par les champions de la novlangue. Je ne dis pas qu’ils ne peuvent pas avoir raison à l’occasion sur certains points et qu’il faut prendre systématiquement le contre-pied de ce qu’ils disent, mais ce n’est pas parce que les contredire sur ce point ressemble à une opposition systématique que c’est l’acte de fanatiques, de farfelus, qu’ils ont raison, qu’il faut abandonner tout bon sens et s’aplatir devant eux comme ils le voudraient.

Comme tant d’autres, j’ai assisté au 11 septembre 2011 en direct. Je n’ai pas été surpris outre mesure, me disant que c’était le retour du bâton. J’ai moi aussi pensé à des attentats islamistes (nous y étions habitués depuis les OP des services secrets algériens), ce que les foules arabes en liesse semblaient confirmer. Il n’en fallait pas beaucoup aux autorités américaines pour me persuader de cette histoire. On voit d’abord ce que l’on croit, d’autant plus qu’on vous le suggère. On peut être dupe à chaud, quand l’émotion est à son comble. Mais le temps passe et permet de prendre du recul. Ceci étant, comme je suis Français et que seul m’importe les intérêts de la France, comme en outre je préfère me concentrer sur la France dont je connais par expérience la situation, plutôt que sur l’actualité internationale dont on ne sait que ce que les médias (les organes de désinformation et d’abrutissement) en disent, je n’ai pas cherché à en savoir plus. D’autres l’on fait. Des bruits ont commencé à circuler sur Internet et c’est ainsi que mon attention a été attirée. Je n’avais pas vraiment d’idées préconçues sur le sujet et il ne m’a pas fallu longtemps pour me rendre à l’évidence, pour admettre les incohérences, pour réaliser que la version officielle n’était que du bourrage de crâne. Il suffit de regarder les images pour voir que l’on veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Une dernière fois, regardez la tour 7 s’effondrer sans raison, observez les déflagrations sur les Twin Towers. Si vous n’y voyez pas des démolitions contrôlées, vous êtes mirauds. Regardez la façade du Pentagone. Si vous y voyez le passage d’un avion, vous êtes un prodige ! 

Bref, la version officielle, je n’y crois pas un instant. Tout a été fabriqué, trafiqué. Le 11 septembre fut une tragédie, mais pas pour les raisons officielles. Ce fut le pire des crimes perpétrés contre un peuple. J’espère qu’un jour les coupables seront démasqués et paieront cher. En attendant, je ne crie pas haro sur les coupables désignés par des menteurs notoires. Que des Arabes soient assez cons pour applaudir et endosser un attentat dans lequel ils ne sont pour rien, qu’ils soient assez abrutis pour aduler un Ben Laden, agent de la CIA, pote comme cochon avec Bush, hospitalisé à Riyad (ou dans le coin) au moment des horreurs dont il serait soi-disant le cerveau, c’est leur affaire ! Mais je ne vois pas pourquoi il faudrait, à notre manière et pour des raisons opposées, être aussi con et abruti qu’eux ! La vérité est la vérité, et c’est la plus puissante des armes. Laissons le mensonge et la bêtise à nos ennemis. Rendons à César ce qui est à César.

Habituellement, je ne disserte pas sur l’actualité et moins encore sur les sujets qui divisent inutilement ou alors je les aborde sous l’angle des Principes. Mais le déluge de mauvaise foi et de bien pensance sur cette affaire du 11 septembre 2001 m’échauffe méchamment les oreilles. L’attitude de certains est la même que celle de la plupart des gens concernant Largent. Ils ont tellement peur des conséquences de la vérité que leur esprit se refuse d’admettre l’évidence. Ils ne voient pas ce qui crève les yeux et admettent ce qui est inconcevable. Maintenant, je ne prétends pas les convaincre et, mis à part cette sortie, je ne m’escrimerai pas dans ce sens. On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif.

De Munich à Montoire !

Philippe Landeux

09:00 Écrit par Philippe Landeux dans 6. MON BLOG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

TOUT LE MONDE SAIT et connait le responsable son nom est MONSIEUR PÉTROLE
secundo Pierre Hillard cite : l'Islam est le dernier rempart du mondialisme ..........................................donc il faut l’abattre...........................point barre

Écrit par : weier | jeudi, 20 avril 2017

Répondre à ce commentaire

L'islamisme est tellement l'ennemi du capitalisme qu'il est partout soutenu, en sous-main, par les capitalistes.

Écrit par : Philippe Landeux | jeudi, 20 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire