Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 14 novembre 2014

PENSEE DU JOUR : le but de la cololonisation

La monnaie repose sur la notion de valeur marchande, laquelle est née du troc qui se pratique dans un contexte de production artisanale, de sorte que la monnaie, de par son origine et ses mécanismes internes, n'est pas adaptée au monde passé au mode de production industrielle. Si elle n'est pas adaptée, c'est (en passant sur les détails) que la demande globale, dans un système monétaire, est toujours relativement faible, quelle que soit la masse monétaire, du fait du jeu des valeurs. Cette demande globale faible passe tant bien que mal quand la production est faible mais devient très insuffisante pour absorber la production quand celle-ci est produite massivement grâce à l'industrialisation. Le système est alors en recherche désespérée de clients, et la première solution qui a été trouvée, dès l'avènement de l'industrie, c'est la colonisation qui vise à ouvrir des marchés sécurisés à l'extérieur. Cette solution à court terme n'est que la première des fuites en avant d'un système désormais confronté à une contraction interne mortelle qu'il ne peut véritablement surmonter qu'en reniant le système monétaire et en anéantissant Largent (au nom de l'Egalité et de la Nation). J'explique ceci dans au moins deux textes :

Droit dans le mur (le retour à l'or, c'est mort)

De la force des choses

Et je viens de tomber sur la phrase suivante :

« La question coloniale, c’est d’abord la question des débouchés. La politique coloniale est fille de la politique industrielle. L’Europe peut être considérée comme une maison de commerce qui voit décroître son chiffre d’affaire car la consommation européenne est saturée. Il faut faire surgir de nouvelles couches de consommateurs. » Jules Ferry, 28 juillet 1885.

CQFD

08:22 Écrit par Philippe Landeux dans 6. MON BLOG, 7.1. PENSEES DU JOUR | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer |

Écrire un commentaire